Assure-Infos

Le secteur tertiaire est aujourd’hui à la source du dynamisme de la croissance mondiale. Il est donc primordial que l’économie algérienne développe des relais de croissance hors hydrocarbures. C’est dans cette optique que les organisateurs du 1er Salon international des services ont décidé d’apporter un plus à «ce dynamisme» afin de «booster» l’économie algérienne.

Organisé par  l’entreprise de conseil et de courtage en assurance « Best Assurance », une journée d’étude s’est tenue le 15 février 2007 sous le thème « La gestion et la prévention des risques dans l’entreprise » au palais de la culture Malek Haddad.

Les questions relatives aux  conditions d’exercice du courtage en assurance ont été placées au cœur des débats lors d’une journée d’études organisée  le 14 février 2007 au siège du CNA à Alger. Animée par M. Jean Claude  Perez ; représentant de la Fédération méditerranéenne des courtiers d’assurance (FMBA), cette rencontre a été marquée par la participation de  nombreux professionnels et responsables du secteur des assurances en Algérie.

C’est sous le thème « les jeunes entrepreneurs acteurs du développement durable » que s’est ouvert la 4ème édition du salon de la micro entreprise, SAMIE 2007 du 21 au 26 Janvier à la SAFEX d’Alger. Cette manifestation coïncide avec le dixième anniversaire de l’ANSEJ et regroupe 530 micro-entreprises issues de plus de 20 secteurs d’activité.

Axa France a acquis les 49% d'Axa Assurance Maroc auprès d'Ona. Coût de l'opération : 2,9 milliards de dirhams.
Cession logique et attendue que celle des 49% du capital d'Axa Assurance Maroc détenus par le holding Ona. Cette opération n'a que suffisamment traîné, estiment certains assureurs de la place, puisque les deux ex-partenaires devaient clarifier leur situation après la fusion, à fin 2003, entre l'ex-BCM (Banque Commerciale du Maroc) et l'ex-Wafabank, dont, rappelons-le, Wafa Assurance était la maison mère.

La communication au cœur de l'entreprise - Semaine 27  au 2  Novembre 2006

Dans le cadre des rencontres programmées par le Conseil National des Assurances (CNA) et de la préparation des "Journées portes ouvertes" prévues les 15/16 novembre 2006 à la Bibliothèque Nationale (Hamma), M. Kamel Khelifa consultant en commerce international, transport et logistique, formateur en communication, directeur du groupe de presse et de communication KGN et responsable de la revue Le Phare, a été invité à animer jeudi 28 septembre 2006, à Alger une conférence débat sur le thème de "la communication et les comportements en entreprise".

La loi des finances complémentaire LFC 2006 paru dans le JORA n° 47 du 19 juillet 2006 prévoit des dispositions touchant directement le secteur des assurances.

Ces mesures concernent notamment :

1. La réduction de tarifs du timbre gradué des assurances pour les véhicules (article 5 LFC 2006) :

La loi de finances complémentaire pour 2006 a réaménagé les tarifs du droit de timbre gradué, selon le tableau suivant :

Statistiques du 1er Semestre 2006  « Données hors- secteur » Parc automobile

I- Situation du parc automobile National au 3112 2005.

Le parc National automobile est passé de 2.913.821 véhicules en 2000 à 3.211.052 véhicules au 31122005, avec un taux d’accroissement annuel moyen de 1,63%. Le taux de renouvellement en 2005 est de 3,33%, légèrement supérieur à celui de l’année 2004, qui est de 3% ; ces taux sont meilleurs que ceux enregistrés  en 2000 et 2001. Il est utile de signaler que le taux de renouvellement, reste la ventilation des statistiques.

Statistiques du 1er Semestre 2006 « Données hors- secteur » Commerce extérieur

I- Evolution du commerce extérieur en valeur au 31/12/ 2005.
Les résultats globaux en matière de réalisations des échanges extérieurs de l'Algérie durant le premier semestre 2006 ont enregistré un excédent de la balance commercial de 15,28 milliards de dollars (MDS USD), soit une augmentation importante de 41,09% par rapport à la même période de 2005.

Accidents de la route au Maghreb de l’année 2005.

Le déplacement est l’un des besoins fondamentaux dans la vie courante de toute société, que ce soit pour le transport de voyageurs ou pour les marchandises. D’ailleurs, quatre vingt dix pour cent (90%) des besoins de transports exprimés dans notre pays sont couverts par le transport routier. Par conséquent, c’est un vecteur de développement économique.