Projet Tempus JEP 32111-2004-2IP « Interfaces de l’Insertion Professionnelle par les UST »

Catégorie: Cérémonie
Lieu: USTHB

La cérémonie de clôture du Projet Tempus JEP 32111 2004 qui s’est tenue le 27 février 2008 à la salle du Conseil de l’Université au Rectorat de l’USTHB - Bab Ezzouar a été marquée par les interventions successives du Recteur de l’Université, le Professeur Benali BENZAGHOU ; de la Coordinatrice du Projet, Professeur Fatiha YOUCEF ETTOUMI ; du Chef de Projet Tempus INSA de LYON, Professeur Jean-Yves CHAMPAGNE et du représentant de l’Ambassade d’Espagne en Algérie.

A travers ces interventions, les orateurs et à l’unanimité ont qualifié cette première étape du Projet comme une étape à la fois fructueuse et enrichissante, tant pour l’Université algérienne que pour le Consortium des partenaires nationaux du Projet Tempus 2IP.

Le bilan des deux années consacrées au Projet (2005-2007) est positif, et ceci de l’avis de tous les intervenants et participants présents.

Des débats et recommandations, on a pu relever les points essentiels, à savoir :

  • Capitaliser cette première expérience et permettre la pérennité du Consortium des partenaires nationaux du Projet Tempus 2IP avec son élargissement prévu ;
  • Favoriser et renforcer les transferts d’expérience avec les Universités européennes ;
  • Constituer une « Fondation » ou « association » des amis de l’Université, (Reste à définir son cadre juridique) ;
  • Disponibilité des représentants du Consortium des partenaires nationaux à plus d’implication dans l’insertion professionnelle des jeunes diplômés des universités (Stages de formations, conventions d’insertion professionnelle… etc).

Le Projet a visé l’implication de l’ensemble des acteurs du Projet dans le processus d’identification, de conception, de préparation, d’installation, d’évaluation et de validation des dispositifs d’appui à l’employabilité et à l’insertion professionnelle des diplômés et jeunes chercheurs par des UST, dans l’économie du savoir.

L’objectif élargi du projet Tempus III est de permettre la promotion des UST algériennes en Centre de ressources et d’expériences du développement durable d’intérêt régional.
Les UST sont des acteurs de l’économie des savoirs et de l’innovation, elles contribuent à renforcer l’employabilité de leurs diplômés.

Quant à son objectif spécifique, c’est de doter l’USTHB de dispositifs d’appui (D.A) à l’insertion professionnelle des diplômés et jeunes chercheurs et former l’encadrement qui aura pour mission d’en assurer le fonctionnement  des dispositifs d’appui développés en partenariat avec les opérateurs économiques (OE), et, les services publics en charge de la promotion des PME/PMI.

Le Projet 2IP a doté l’USTHB de dispositifs d’appui à l’insertion professionnelle des diplômés et jeunes chercheurs.

  • Interface 01 : Stages & PFE / Découverte et Apprentissage de l’Entreprise Productrice de Richesse.
  • Interface 02 : Bureau de placement et de Recherche d’emploi (BPRE). Accompagnement du parcours de recrutement des diplômés - Veille informative.
  • Interface 03 : Insertion professionnelle des doctorants et des jeunes chercheurs.
  • Interface 04 : Appui à la création d’entreprises par les diplômés et jeunes chercheurs issus de l’UST.

Le groupe de travail chargé de piloter le Projet a non seulement réussi à mobiliser les compétences du Consortium des partenaires nationaux pour sécuriser et assurer la faisabilité des prestations à l’insertion professionnelle des diplômés et jeunes chercheurs produits par les UST ; mais il a aussi permis de favoriser les transferts d’expérience avec les Universités européennes, partenaires du Projet 2IP, à savoir : l’Université Polytechnique de Catalogne et l’INSA de LYON.

Dans cette perspective prometteuse, il est attendu le déclenchement d’une seconde étape du Projet, à compter du mois d’avril 2008.

Pour rappel, la réforme du système d’enseignement supérieur en cours, vise à placer les UST, au cœur du processus d’insertion du pays dans l’économie du savoir.

Aussi, la méthodologie utilisée pour étudier et qualifier les quatre interfaces, ciblés du Projet 2IP, est inspirée des outils d’aide à la conception décrits dans les normes NFX 50-151, relative à l’Analyse de la Valeur, Analyse Fonctionnelle, Expression fonctionnelle du besoin et Cahier des charges Fonctionnels « CdCF ». Cette norme française est identifiée à l’international dans la norme ISO 9001-2000, relative au système de management de la qualité. En ce sens, les cahiers des charges Fonctionnels « CdCF » vont servir à définir une architecture fonctionnelle des dispositifs, aptes à satisfaire les attentes des différentes catégories d’acteurs et de bénéficiaires du Projet 2IP.

Interface 01 : (Découverte et Apprentissage de l’Entreprise Productrice de Richesse)

Elle vise à apporter des appuis ciblés à chacune des filières de formation graduée, proposée par l’UST, à savoir :
Licence (L), le Master (M), le Doctorat (D).
L’interface 01 œuvre à sensibiliser et à préparer les étudiants à penser leur parcours de formation à l’UST, en considération de leur employabilité.
Elle propose des activités d’ordre pratique ou professionnel complémentaires aux unités d’enseignements, décrites par les programmes officialisés par le MESRS.
Ces activités (prestations) impliquent la structuration de relations pérennes entre l’UST, les opérateurs économiques et les services publics de son environnement local et régional.

Interface 02 : (Recherche d’emploi - Accompagnement du parcours de recrutement)

Cette interface dispense des prestations de service aux diplômés et jeunes chercheurs de l’UST, durant leur parcours de recherche d’un emploi en relation avec leur cycle de formation.
Par leur statut, les bénéficiaires (personnes physiques) de ces prestations, ne relèvent plus de l’autorité et de la responsabilité de l’UST (personne morale).
Cette donnée est identique dans tous les pays de l’économie du savoir.
En conséquence, les dispositifs d’appui concernés, utiles, indispensables aux diplômés demandeurs d’emploi, sont généralement dans un cadre de bénévolat, à l’initiative d’associations à but non lucratif.

Interface 03 : (Insertion professionnelle des doctorants et jeunes chercheurs, intégration des innovations technologiques dans les PME)

Cette interface répond à une double préoccupation. La première concerne l’identification d’une procédure de préparation de l’insertion professionnelle du doctorant, durant sa période d’études doctorales (03 années selon la réforme de l’enseignement supérieur).
La seconde préoccupation, porte sur le développement d’une offre de formation continue d’accompagnement de la politique de diffusion des innovations technologiques, au sein du tissu des opérateurs économiques producteurs de richesse.
Dans les deux cas, les prestations, au titre de l’interface 03 ne sont pas gratuites, elles apportent des services à caractère stratégique aux entreprises qui s’engagent dans un processus de développement, et, de renforcement de leur compétitivité.

Interface 04 : (Appui à la création d’entreprises, par les diplômés et jeunes chercheurs de l’UST)

Cette interface permet d’ouvrir les UST aux problématiques de l’appui aux projets de développement économique, d’intérêt local et régional.
Elle participe directement à la promotion et à la diffusion des savoirs et savoir-faire du management des projets de création d’entreprises productrices de richesse. Elle prépare les candidats promoteurs de projets de création d’entreprise, à la mise en œuvre du parcours technico-économique et juridique qu’ils auront à accomplir pour assurer l’ingénierie de leur projet et sa concrétisation.
En phase terminale des cursus de formation graduée et post graduée, ces prestations proposées, au titre de l’interface 04, cibleront les étudiants, possédant les potentiels et les motivations avérées pour réussir la finalisation d’un projet de création d’entreprise dans l’année qui suit leur sortie de l’UST.

Dans cette perspective, il est proposé que l’interface 04 s’articule autour de deux priorités qui sont :

  1. La promotion de l’esprit et des savoir-faire de l’entreprenariat, et, l’entraînement à leur pratique par la mise en place de « Juniors Entreprises », concept internationalement connu. Ce type d’initiative contribuera à l’installation d’une pépinière d’entrepreneurs ;
  2. La construction et l’animation d’infrastructure d’accueils des projets de création d’entreprises, dénommées incubateurs d’entreprises ou hôtels d’entreprises, dans l’environnement proche du Site de l’UST.

Dans cette double perspective, il est prévu des apports des universités partenaires de l’UE, notamment :

  • L’INSA de LYON  pour la structuration et le développement des « Juniors Entreprises » ;
  • L’UPC de Barcelone pour son expérience de la création d’entreprises programme INNOVA.

Télécharger le programme

M.E.A BARKAT (Chef de projets)

Date de début: 27/02/2008 10:00
Date de fin: 27/02/2008 14:00