Bulletins des assurances

Editorial : Convoitée symbiose

Pour bien écrire et prendre ses décisions, il est nécessaire de savoir lire et prédire son avenir. Cela reste plus que jamais valable pour les sociétés économiques.

Editorial : Le risque est là...

Le risque est là. Permanent.

Celui sismique l’est et le sera encore et toujours. Depuis l’entame de 2014, des tremblements de terre, certes pas de très grande intensité, ont été enregistrés, comme c’est le cas à Oran (magnitude : 4,3 au nord-ouest d’Arzew, le 20 mars), Boumerdes (magnitude : 4,5 au sud-est de Zemmouri, le 22 février), ainsi que d’autres (moins de 4 degrés sur l’échelle de Richter) à M’sila, Djelfa, Béjaïa, Aïn Defla, Sidi Bel Abbès, Jijel et Chlef.

Editorial : Il y a de la marge

Quand on sait que les trois cinquièmes de la production nationale des assurances est détenue par seulement un septième des wilayas du pays (dont la part du lion revient à Alger, principal pôle économique national, avec les 2/5èmes du chiffre d’affaires global du secteur), il est légitimement réaliste de croire que la marge de développement des assurances en Algérie reste importante.

Editorial : Entre grippe et BRICS

Quant, ailleurs dans les marchés les plus développés des assurances, est presque chronométrée la publication du « Half year earnings » ou « Résultats semestriels » pour telle ou telle autre année, 2013 par exemple puisque nous consommons et consumons son troisième quart, nous nous posons la légitime interrogation de comment faire pour se mettre à ce niveau là.

Editorial : Net@assurance-dz.RH

Ils sont de derniers cris ! Ou alors ont de plus en plus variées sonneries ! Et des millions de gens vibrent au rythme des nouveautés : Téléphones portables ; Tablettes ; Smartphones ; Lap-top et autres « compagnons » électroniques et informatiques de plus en plus puissants ; sont omniprésents chez de larges franges de la société.