Bulletins des assurances

Editorial : L’emploi en assurance

En dehors des temps de crises économiques et de leurs contrecoups, l’assurance s’est toujours avérée être un pôle d’excellence pour l’emploi. En effet, le recrutement a un poids considérable dans le secteur des assurances, surtout quand la florescence économique est là.

Editorial : Moins de papier, plus de protection...

Combien de documents-papier sont-ils échangés dans le secteur des assurances ? Et dans le secteur économique plus globalement ? Aucune certitude ne peut fixer un chiffre à ce propos. Ce qui est, par contre, certain, c’est qu’il s’agit de millions de documents, voire des dizaines et/ou centaines de millions de ces supports en papier dont la Nature et l’Environnement n’en sont point demandeurs.

Editorial : L'enjeu du métier du Marketer

Promouvoir l’acte de souscription en assurance, nécessite une prospection du marché, à des fins de segmentation et de ciblage des clients. Cela ne peut être effectif que sur la base d’une recherche d’information logique et suffisamment conçue. En 2006, les acteurs du secteur des assurances ont mené une enquête nationale ayant pour objectif la mesure d’une batterie d’indicateurs de la « satisfaction client », valable pour une période déterminée. Pour un marché tel que le notre qui connait des reconfigurations structurelles visant à le tirer vers le haut, cela devient d’autant plus important.

Editorial : 2011 ; année de l’« assurance »…

2011 est une année spécifique pour le secteur des assurances en Algérie car elle voit arriver à échéance l’obligation légale de séparation des sociétés d’assurance de personnes de celles de l’assurance de dommages. Il est, en effet, attendu à ce que les acteurs soucieux de ratisser large dans le secteur des assurances prennent à cœur le projet de filialisation et apprennent à traduire sur le terrain et avec la célérité voulue les exigences contenues dans la loi et se conforment à ce qui est stipulé dans le décret 375-09 du 16 novembre 2009 exigeant l’augmentation du capital des « sociétés d'assurance de personnes » à 1 milliard de dinars (contre 200 millions de dinars) et celui des « sociétés d’assurance de dommages » à 2 milliards de dinars (contre 500 millions de dinars).

Editorial : L’enjeu de la maitrise de l'information en économie

« Il faut prendre des risques, il faut toujours prendre des risques. Mais l’attente comporte aussi un risque. » Paul Desmarais

Dans un monde ouvert à toute forme d’initiative et de concurrence, il ne peut y avoir de la place aux hésitations. Pour ce faire, il faut être outillé et prêt à prendre des risques. Au-delà des moyens matériels techniques, la première arme est la ressource humaine et sa compréhension des enjeux de survie et de développement.