Quelles assurances pour les PME-PMI ?

Difficilement quantifiable, le chiffre d’affaires généré par le segment des PME/PMI est considéré faible eu égard aux potentialités existantes. Bien que la mortalité des PME ait été jugée relativement basse, de nombreux risques jalonnent l’existence des PME/PMI et s’il est possible de limiter par des mesures préventives les conséquences de la majorité d’entre eux, le recours à l’assurance demeure indispensable.

En imposant certaines assurances, le législateur algérien a voulu préserver autant les intérêts des victimes d’une éventuelle insolvabilité des auteurs présumés responsables, au sens des articles 124 et suivants du Code civil algérien, d’accidents générés par leur activité professionnelle que ceux de l’entreprise dont les biens immobiliers peuvent être totalement ou partiellement détruits du fait d’une catastrophe naturelle.

De leur coté, les assureurs algériens ont mis en place une panoplie d’offres dont certaines spécialement conçues pour les PME/PMI à l’image de la «multirisques industrielle et commerciale», de l’assurance groupe adaptée aux entreprises de moins de 25 personnes ou encore de la police « assurance en cas de décès des associés».

C’est dire que tous les «ingrédients» sont là pour accompagner par l’assurance le développement de ce secteur stratégique. Il suffirait ainsi d’adapter les offres d’assurance, déjà sur le marché, avec les besoins spécifiques et/ou nouveaux des différentes catégories de PME/PMI.

Il reste aussi à convaincre  les PME et les PMI  de se prémunir contre les conséquences pécuniaires de la survenue d’un sinistre aux moyens de la communication et de la concertation active.

Articles du même Bulletin