Impact de la circulation sur l'accidentologie en ville

La distribution des accidents en milieu urbain, par type de véhicules impliqués, est relativement stable jusqu'à fin 2004 : véhicules légers moins de 67%, véhicules lourds plus de 13%, transports en commun et motos respectivement 3,48% et 6,53%, tracteurs plus de 2,75%.

En 2005, cette distribution a connu deux évolutions significatives :

  • Des augmentations importantes pour les véhicules légers, les autocars et les motos pour atteindre respectivement 77,70%, 6% et 9,72% ;
  • Des diminutions pour les véhicules lourds,  tracteurs agricoles et spéciaux pour atteindre respectivement (0,48%) et (0,33%).

La répartition du parc roulant algérien est pour beaucoup dans cette évolution. De fait, la pondération de ces données par rapport au poids de chaque catégorie de véhicules dans le parc national, nous donnerait en réalité : une dangerosité très élevés pour les deux roues (34 fois plus que véhicule léger), suivis par les autocars (3,5 fois plus au véhicule léger), enfin les véhicules et engins spéciaux avec 3,68. Ainsi, l'augmentation du poids des véhicules légers dans le parc a induit une diminution du taux global d'accidents et de la proportion qu'ils prennent dans l'ensemble des accidents. En d'autre termes, la proportion des accidents mettant en cause les véhicules légers a diminué sous l'effet de la pondération plus importante acquise par leur taux d'accidents inférieur à la moyenne. Ce phénomène est encore renforcé par la réglementation de la circulation à Alger qui a réduit en milieu urbain les effets de ces véhicules plus accidentogènes. Ainsi, on constate une relative baisse comparativement aux résultats 3 fois supérieurs d'avant 2005.

Le texte interdisant la circulation des véhicules lourds à Alger entre 8H jusqu'à 20h00 a en fait eu un impact positif encore plus important du fait qu'il ait réduit la circulation des véhicules les plus accidentogènes au moments de grande circulation, non seulement dans la capitale mais aussi dans le reste du pays.

Articles du même Bulletin