Revue de L’ ASSURANCE N° 37 (Avril à Juin 2022) : Renouveau et échanges

Les perspectives nationales du marché des assurances présagent l’optimisme. En effet, l’évolution de la législation nationale y afférente a connu une   avancée significative, notamment en matière de finance islamique et ce, à travers de récentes autorisation accordées aux compagnies d’assurances algériennes d’exercer sous la forme Takaful, que cela soit par le biais de « fenêtres », ou, alors, via la création de sociétés dont l’activité et totalement réservée à ce type d’assurance, considéré comme complémentaire au sytème classique.

Suite

Revue de L’ ASSURANCE N° 36 (Janvier à Mars 2022) : Le défi de la communication digitale

Progresser et se métamorphoser passe indubitablement par une phase de remise en question relativement prenante. L’impact de la pandémie sur la communication était difficile, spécialement sur la partie évènementielle. Les activités auxquelles les sociétés d’assurance prenaient part habituellement ont été tout simplement suspendues, à maintes reprises, voire même annulées. La citation selon laquelle « les temps durs créent des hommes forts… », en dit vrai. C’est en ces moments de crise sanitaire, en effet, que les sociétés d’assurances ont perçu la nécessité de redonner souffle nouveau à leur communication et ce, pour rester prêts de leurs clients et de renforcer, ainsi, davantage ce lien entre assurés et assureurs. Un enjeu réel se cache derrière cet enthousiasme pour la communication.

Suite

Revue de L’ ASSURANCE N° 35 (Octobre à Décembre 2021) : L’assurable n’est plus à confiner dans le potentiel

L’économie nationale n’est, certes,plus ce qu’elle était il y a de cela quelques années, exclusivementmono-exportatrice, mais plutôt extrêmement assise sur les hydrocarbures et le secteur de l’énergie. Pas de quoipavoiser, en effet, mais il y a, au moins, de quoi entrevoir l’avenir sous de meilleurs auspices, comme l’a relevé la Banque d’Algérie, fin 2021. La quasi-préservation des réserves de change (à plus de 44 milliards de dollars) est bon signe, mais sans pour autant que cela puisse être réjouissant car, à peine passés les effets de la paralysie del’économie -mondiale soit dite en passant et virant au ralenti, dans le meilleur des cas- induite par la pandémie de Covid-19 et par la baisse des cours de l’Or noir (contraction importante en 2020), lesactivités économiques du pays sortent, pour le moment, que la tête de l’eau (+2,3% de croissance au premier trimestre 2021 et 6,4% au deuxième trimestre).

Suite

Revue de L’ASSURANCE n°34 ( juillet à Septembre 2021) : Aléas climatiques et de santé

Les feux de forêts qui se sont déclarés, dans une quinzaine de wilayas d’Algérie, durant l’été 2021, ont été d’une singulière violence, au regard de leur intensité et des dégâts humains et matériels engendrés. La réparation de ces dommages met une nouvelle fois les pouvoirs publics sur le devant de la scène. Et pour cause, dans la plupart des cas, les dégâts engendrés touchent à des patrimoines non couverts par l’assurance. Ce qui implique que l’État va devoir mettre la main à la poche, cette fois encore, pour indemniser les sinistrés. Comme cela a été le cas, lors de précédents évènements similaires dus à des catastrophes de grande ampleur (séismes, inondations, etc.). Et au vu de l’ampleur des dégâts en cet été 2021, la facture sera sans nul doute élevée. Outre l’indemnisation des sinistrés, les pouvoirs publics ont aussi la charge de réhabiliter les espaces urbains ou ruraux, ravagés par les flammes. Les dégâts au niveau rural sont, de loin, les plus importants.

Suite

Revue de L’ASSURANCE n°31 (Octobre à Décembre 2020) : Résilience, entre quarantaine et soixantaine

Editorial : Si un secteur d’activité ne marche pas au rythme souhaité, ce n’est pas forcément lié à des mécanismes qui lui sont propres. Dans le cas de l’Algérie, les hydrocarbures représentent un domaine axial pour les rentrées en devises du pays et lorsqu’il n’est pas au mieux de sa forme, à l’échelle nationale, c’est que le contexte du marché mondial ne lui est pas propice…

Suite